Commit 344e76b4 authored by Mélanie Rainville's avatar Mélanie Rainville
Browse files

Update historique.md

parent 6e74c0d5
......@@ -1019,7 +1019,7 @@ subjectivités se mélangent. Cela fait partie de l’ADN de l’ :
« (...) les périodes et les cultures d’un passé proche ou lointain
enracinent notre savoir et notre vision contemporains », écrit Gita
Brys-Schatan à l’automne 1981. Vincent Heymans, dans le contexte d’une
«Petite anthologie», traverse cinq siècles de littérature dédiée à l’art
« Petite anthologie », traverse cinq siècles de littérature dédiée à l’art
avant de poser une question qui est dans l’air du temps à l’époque :
l’histoire de l’art est-elle finie ? Quelques paragraphes plus loin,
l’auteur termine son historique relativement linéaire en se référant à
......@@ -1035,7 +1035,7 @@ tout en opérant une mise à distance de leur œuvre-source. La citation,
l’ironie, la parodie, le pastiche et l’imitation sont d’ailleurs des
procédures artistiques postmodernes par excellence. En outre, la
question de la valeur, indissociable du postmodernisme, est également
abordée à travers l’essai de Raymonde %%Moulin, Raymonde|Moulin%% « Le marché et le musée, la
abordée à travers l’essai de Raymonde %%Moulin, Raymonde|Moulin%%, « Le marché et le musée, la
constitution de la valeur artistique contemporaine »[^46]. Entre les
créations, aucun autre fil conducteur que le concept originel
(l’invitation à *citer* une œuvre à travers une nouvelle œuvre) dont
......@@ -1049,7 +1049,7 @@ Brys-Schatan s’interroge : « La décade ’90’ entre en vigue
disciplines artistiques, fidèles à leur spécificité – la
macro-sensibilité – explorent et constatent. L’ fidèle lui aussi,
mais aux exigences qu’il s’est donné dès sa création, va cette année
poursuivre à nouveau sa voie : ouvrir les domaines des Arts Visuels, en
poursuivre à nouveau sa voie : ouvrir les domaines des arts visuels, en
former une trame comme un langage que l’on offre, une langue que l’on
traduit. Nous sommes toujours attentifs aux points forts de ce langage,
ainsi qu’aux nécessités exprimées par nos publics en nos
......@@ -1068,7 +1068,7 @@ il semble qu’il n’ait jamais véritablement changé et qu’il vise toujours
En 1981 déjà, %%Brys-Schatan, Gita|Gita Brys-Schatan%% introduisait une demande d’extension de
ses locaux. Elle reçoit finalement une réponse positive en 1988. Après
des années d’attente, le Ministre Valmy %%Féaux, Valmy|Féaux%% accorde officiellement le
des années d’attente, le ministre Valmy %%Féaux, Valmy|Féaux%% accorde officiellement le
budget de rénovation et d’extension revendiqué. Peu de temps après, la
Ville de %%Bruxelles%% manifeste toutefois son intention de vendre une
partie de ses locaux et toute l’extension attendue à des promoteurs
......@@ -1086,7 +1086,7 @@ De profondes transformations structurelles et immobilières marquent la
troisième décennie de l’. Dès 1992, %%Brys-Schatan, Gita|Gita Brys-Schatan%% et ses
collaborateurs suivent des démarches administratives concernant
l’immobilier : établissements et réajustements de plans, choix des
architectes entérinés par le Ministre de la Communauté française,
architectes entérinés par le ministre de la Communauté française,
commande de la première esquisse aux architectes, soumission de
l’esquisse à la Commission Royale des %%Commission Royale des Monuments et Sites|Monuments et Sites%% pour avis et
accord, approbation de l’esquisse, etc. Le bureau d’architectes %%Lelubre, Daniel|Lelubre%%
......@@ -1096,18 +1096,18 @@ activités qui se sont décuplées entre 1971 et 1992.
L’équipe cherche des locaux disponibles pour la location afin de
poursuivre les cycles de cours durant l’archivage et le déménagement
interne. L’auditoire est encombré. Ils délocalisent les cours dans les
interne. L’auditorium est encombré. On délocalise les cours dans les
salles du %%Palais des Congrès de Bruxelles|Palais des Congrès%% de %%Bruxelles%% et du centre des
%%Centre des Riches-Claires|Riches-Claires%% en 1992-1993[^49], et dans une salle de la Maison de la
Francité en 1993-1994. Les cours sont suspendus à partir de mars
1994 en vue du début des travaux. Ce n’est toutefois que trois ans plus
tard, le 6 mars 1997, que Charles %%Picqué, Charles|Picqué%%, Ministre de la Culture de la
Communauté française, fait un discours pour souligner l’ouverture du
tard, le 6 mars 1997, que Charles %%Picqué, Charles|Picqué%%, ministre de la Culture de la
Communauté française, fait un discours pour marquer l’ouverture du
chantier de rénovation de l’.
Les cinq années durant lesquelles les bureaux administratifs sont
délocalisés, d’abord dans des locaux provisoires à l’ (1994-1997),
puis dans l’hôtel néo-classique %%Puccini%%, un bâtiment de la Communauté
puis dans l’hôtel néoclassique %%Puccini%%, un bâtiment de la Communauté
française hérité de feu la province du Brabant et situé au 294, rue
Royale (printemps 1997 – printemps 1999), marquent un ralentissement
bien relatif compte tenu de l’important travail éditorial réalisé durant
......
Markdown is supported
0% or .
You are about to add 0 people to the discussion. Proceed with caution.
Finish editing this message first!
Please register or to comment